Inventiva annonce les résultats de l’étude clinique de Phase IIb avec lanifibranor dans la sclérodermie systémique

18 février 2019

Daix (France), le 18 février 2019 – Inventiva (Euronext : IVA), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de maladies dans les domaines de la fibrose, de la surcharge lysosomale et de l’oncologie, annonce aujourd’hui les résultats de l’étude clinique FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment) évaluant lanifibranor dans le traitement de patients atteints de la sclérose systémique cutanée diffuse (« dcSSc »), une maladie rhumatismale auto-immune rare, progressive et complexe avec de nombreux effets indésirables graves et des besoins médicaux significatifs non satisfaits.

L’étude clinique FASST est un essai clinique de Phase IIb d’une durée de douze mois, randomisé en double aveugle, avec un contrôle placebo, ayant inclus 145 patients atteints de la dcSSc précoce. Ces patients ont reçu des doses de lanifibranor de 800 mg par jour ou de 1200 mg par jour en deux prises pendant 48 semaines, en plus de leur traitement standard existant, principalement composé d’immunosuppresseurs.

L’étude clinique FASST n’a pas atteint son critère d’évaluation principal défini par la différence moyenne absolue du Score de Rodnan Modifié (« SRM ») entre la valeur initiale et celle de la semaine 48 par comparaison au placebo. Ce score évalue l’épaisseur de la peau à dix-sept endroits définis sur le corps sur une échelle allant de 0, indiquant une peau normale, à 3, indiquant un épaississement sévère. Une diminution du SRM dans les groupes actifs et placebo a été observée chez seulement quatre patients présentant une progression du SRM pendant la durée de l’étude.

Lanifibranor 800mgLanifibranor 1200mgPlacebo
Nombre de patients494848
Valeur initiale moyenne du SRM (ET[1])18,2 (3,8)17,8 (3,9)17,1 (-3,7)
Variation absolue moyenne de SRM entre la valeur initiale et celle à la semaine 48 (ET1)-3,7 (4,2)-4,3 (5,0)-4,9 (4,6)

 

Alors que l’étude n’a pas atteint les critères secondaires fixés, l’évaluation globale de l’activité de la maladie par les patients a indiqué une tendance favorable au lanifibranor, avec une variation absolue moyenne de l’échelle visuelle analogique[2] (p=0,08) par rapport au placebo, suggérant un bénéfice ressenti par les patients.

Parmi cette population fragile et poly-médiquée, lanifibranor a été associé à un profil de sécurité favorable. Il n’a pas été observé d’interactions adverses avec les traitements immunosuppresseurs de fond. Le pourcentage de patients ayant présenté au moins un effet indésirable était similaire dans les trois groupes traités.

Comme rapporté dans la littérature, les patients en phase précoce de la SSc présentent une sensibilité accrue au développement d’œdème.[3] Dans l’étude clinique FASST, une rétention d’eau a été observée en relation avec lanifibranor, mais a été jugée d’intensité sévère chez un seul patient dans chaque groupe. Un seul effet indésirable grave d’œdème périphérique a été observé à la dose la plus élevée du lanifibranor. Aucun problème cardiaque ou rénal n’a été observé dans cette étude.

Yannick Allanore, co-investigateur principal de l’étude clinique FASST et professeur de rhumatologie à l’Hôpital Cochin à Paris, a déclaré : « L’étude clinique FASST a été bien menée et constitue la première étude dans la dcSSc avec des patients stratifiés selon leurs thérapies immunosuppressives. Il semble que la coprescription avec des immunosuppresseurs a produit un fort effet placebo et a limité le nombre de patients progressant dans la dcSSc

Le professeur Christopher Denton, co-investigateur principal de l’étude clinique FASST et professeur à l’University College of London, a ajouté : « Nous regrettons les résultats de l’étude, mais nous sommes satisfaits du bénéfice ressenti par les patients sous lanifibranor, qui a été exprimé au cours de leur évaluation globale, et du profil de sécurité favorable du produit observé au cours de l’étude, notamment en association avec les médicaments immunosuppresseurs. »

Sur la base des résultats de l’étude clinique FASST, Inventiva prévoit d’arrêter le développement clinique de lanifibranor dans le traitement de la dcSSc afin de se concentrer pleinement sur le développement de lanifibranor pour le traitement de la NASH, d’odiparcil dans le traitement des mucopolysaccharidoses (MPS) et de YAP-TEAD dans le domaine de l’oncologie.

Frédéric Cren, Président-Directeur Général d’Inventiva, a déclaré : « Nous sommes déçus des résultats de l’étude clinique FASST dans la dcSSc, une maladie complexe, comme en témoigne l’échec récent de trois autres études en développement avancé. Bien que nous ayons décidé d’arrêter le programme de lanifibranor dans la SSc, nous sommes très reconnaissants du dévouement et de l’engagement des patients, des soignants, des investigateurs et de notre équipe pour ce programme. Nous restons confiants dans le mécanisme d’action unique de lanifibranor et avancons donc, comme prévu, dans son développement clinique pour le traitement de la NASH. Au-delà de lanifibranor, nous disposons de projets de développement prometteurs et diversifiés, soutenus par une plateforme de recherche solide, avec notamment odiparcil pour le traitement des mucopolysaccharidoses, et nous attendons avec impatience les prochaines étapes cliniques. »

Présentation des résultats

L’équipe de direction d’Inventiva présentera les résultats de l’étude lors de la publication des résultats annuels 2018 de la Société le mercredi 27 février 2018 à 17h45 (heure de Paris).

A cette occasion, la Société tiendra une conférence téléphonique en anglais à 18h15 (heure de Paris). La conférence téléphonique sera simultanément diffusée en webcast et accessible sur le site Internet d’Inventiva dans la section « Investisseurs » – « Résultats financiers et présentations ». La conférence téléphonique et la presentation seront également accessibles en replay après l’événement.

Plus de détails sur la conférence téléphonique et le webcast seront indiqués dans le communiqué de presse sur les résultats de l’exercice 2018 de la Société.

A propos de l’étude de Phase IIb FASST

L’étude FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment) était un essai clinique de Phase IIb d’une durée d’un an, randomisé en double aveugle, avec un contrôle placebo évaluant le lanifibranor pour le traitement des patients souffrant de la sclérose systémique cutanée diffuse (« dcSSc »), qui touche environ 35% des patients atteints de la sclérose systémique (« SSc »). Le critère d’évaluation principal de l’étude était la différence moyenne absolue du Score de Rodnan Modifié (« SRM ») entre la valeur initiale et celle de la semaine 48. Ce score évalue l’épaisseur de la peau à dix-sept endroits définis sur le corps sur une échelle allant de 0, indiquant une peau normale, à 3, indiquant un épaississement sévère. Le SRM est un critère clinique validé par la FDA pour mesurer l’évolution de la fibrose cutanée, et qui est reconnu pour être corrélé avec la fibrose des organes internes. Les critères secondaires incluent le changement de la capacité vitale forcée (« CVF »), qui est également accepté par la FDA comme critère d’évaluation de la fonction pulmonaire, de la progression globale de la maladie (évaluée par l’absence de traitement d’urgence et d’atteinte sévère des organes internes), des changements dans la fonction gastro-intestinale et de la sécurité.

A propos de lanifibranor

Lanifibranor, le candidat médicament le plus avancé d’Inventiva, est une petite molécule administrée par voie orale dont l’action consiste à induire des effets anti-fibrotiques, anti-inflammatoires ainsi que des changements métaboliques positifs en activant les trois isoformes de proliférateurs de peroxysomes (« PPAR »). Les PPAR sont des récepteurs nucléaires bien connus qui régulent la modulation épigénétique. Lanifibranor est un agoniste PPAR conçu pour activer de façon modérée et équipotente les trois isoformes de PPAR, avec une activation équilibrée des PPARα et PPARδ, et une activation partielle de PPARγ. S’il existe d’autres agonistes de PPAR qui ciblent un ou deux isoformes de PPAR, lanifibranor est le seul agoniste de pan-PPAR actuellement en développement clinique. La Société estime que le profil de modulateur pan-PPAR modéré et équilibré de lanifibranor contribue également au bon profil de sécurité et de tolérance qui a été observé dans les essais cliniques et les études précliniques dans lesquels il a été évalué.

Inventiva évalue actuellement lanifibranor dans un essai clinique de Phase IIb pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (« NASH »), maladie hépatique chronique et progressive pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement approuvé.

A propos de la sclérodermie systémique

La SSc est une maladie rhumatismale auto-immune rare, progressive et débilitante, caractérisée par des dommages microvasculaires, une dysrégulation du système immunitaire et une fibrose généralisée dans plusieurs organes. La SSc affecte la peau, les poumons, le cœur, le tractus gastro-intestinal et les reins. Les déficiences des organes internes constituent les manifestations les plus invalidantes et potentiellement mortelles de la maladie.

La SSc entraîne chez les patients une invalidité majeure, une détérioration importante de la qualité de vie et une espérance de vie plus courte principalement dûe à une défaillance des organes. La SSc est potentiellement mortelle, la cause étant généralement l’insuffisance cardiorespiratoire. Le taux de mortalité des patients atteints de la SSc est plus élevé que celui des patients atteints de n’importe quelle autre maladie rhumatismale. La prévalence de la SSc est estimée à 154 personnes par million aux États-Unis et en Europe et les femmes sont cinq fois plus susceptibles que les hommes de développer la maladie.

A ce jour, il n’existe aucun traitement approuvé pour la SSc.

[1] Ecart-type

[2] L’échelle visuelle analogique correspond au bénéfice ressenti par les patients au cours du dernier mois de traitement.

[3] Cosimo Bruni, Tracy Frech, et al. « Vascular Leaking, a Pivotal and Early Pathogenetic Event in Systemic Sclerosis: Should the Door be Closed? », Frontiers in Immunology, 2018, (9): 1-9.

 

Contacts

Inventiva
Frédéric Cren

Chief Executive Officer
info@inventivapharma.com
+33 3 80 44 75 00

Brunswick
Yannick Tetzlaff / Aude Hillion

Media relations
inventiva@brunswickgroup.com
+33 1 53 96 83 83

LifeSci Advisors
Monique Kosse

Investor relations
monique@lifesciadvisors.com

About Inventiva
Inventiva is a biopharmaceutical company specialized in the development of drugs interacting with nuclear receptors, transcription factors and epigenetic modulators. Inventiva’s research engine opens up novel breakthrough therapies against fibrotic diseases, cancers and orphan diseases with substantial unmet medical needs.

Lanifibranor, its lead product, is an anti-fibrotic treatment acting on the three alpha, gamma and delta PPARs (peroxisome proliferator-activated receptors), which play key roles in controlling the fibrotic process. Its anti-fibrotic action targets two initial indications with substantial unmet medical need: NASH, a severe and increasingly prevalent liver disease already affecting over 30 million people in the United States, and systemic sclerosis, a disease with a very high mortality rate and for which there is no approved treatment to date.

Inventiva is also developing a second clinical program with odiparcil (IVA 336) for the treatment of patients with mucopolysaccaridosis type VI (or Maroteaux-Lamy syndrome), a rare and severe gene disease affecting children. Odiparcil has also the potential to address other MPS types, characterized by the accumulation of chondroitin or dermatan sulfate (MPS I or Hurler/Sheie syndrome, MPS II or Hunter syndrome, MPS IVa or Morquio syndrome and MPS VII or Sly syndrome). Inventiva is also developing a portfolio of early research projects in the field of oncology.

Inventiva benefits from partnerships with world-leading research entities such as the Institut Curie in the field of oncology. Two strategic partnerships have also been established with world-class major pharmaceutical companies AbbVie and Boehringer Ingelheim in the fields of autoimmune diseases (specifically in psoriasis) and fibrosis respectively. These partnerships provide milestone payments to Inventiva upon the achievement of pre-clinical, clinical, regulatory and commercial milestones, in addition to royalties on the products resulting from the partnerships.

Inventiva employs over 100 employees and owns R&D facilities near Dijon, acquired from the international pharmaceutical group Abbott. The Company owns, a proprietary chemical library of over 240,000 molecules as well as integrated biology, chemistry, ADME and pharmacology platforms.

Important Notice
This press release contains forward-looking statements, forecasts and estimates with respect to the clinical development
plans, business and regulatory strategy, and anticipated future performance of Inventiva and of the market in which it operates. Certain of these statements, forecasts and estimates can be recognized by the use of words such as, without limitation, “believes”, “anticipates”, “expects”, “intends”, “plans”, “seeks”, “estimates”, “may”, “will” and “continue” and similar expressions. Such statements are not historical facts but rather are statements of future expectations and other forward-looking statements that are based on management »s beliefs. These statements reflect such views and assumptions prevailing as of the date of the statements and involve known and unknown risks and uncertainties that could cause future results, performance or future events to differ materially from those expressed or implied in such statements. Actual events are difficult to predict and may depend upon factors that are beyond Inventiva »s control.

There can be no guarantees with respect to pipeline product candidates that the candidates will receive the necessary regulatory approvals or that they will prove to be commercially successful. Therefore, actual results may turn out to be materially different from the anticipated future results, performance or achievements expressed or implied by such statements, forecasts and estimates. Given these uncertainties, no representations are made as to the accuracy or fairness of such forward-looking statements, forecasts and estimates. Furthermore, forward-looking statements, forecasts and estimates only speak as of the date of this press release. Readers are cautioned not to place undue reliance on any of these forward-looking statements.

Please refer to the “Document de référence » filed with the Autorité des Marchés Financiers on April 13, 2018 under n° R.18-013 for additional information in relation to such factors, risks and uncertainties.

Inventiva has no intention and is under no obligation to update or review the forward-looking statements referred to above. Consequently, Inventiva accepts no liability for any consequences arising from the use of any of the above statements.